7) Allégorie de la province de Namur

 

1688218024

 Arcades du Cinquantenaire, Bruxelles – La province de Namur, par Guillaume de Groot, 1905

 

J’aime particulièrement cette allégorie (1) de la province de Namur à l’Arcade du Cinquantenaire à Bruxelles. Il s’agit d’une sculpture en bronze réalisée par l’artiste Guillaume de Groot (Bruxelles, 1839 – Uccle, 1922). Les provinces belges y ont chacune leur sculpture (ceci à l’époque où nous avions 9 provinces en Belgique), mais celle de Namur a la sculpture la plus sensuelle. Eh oui, cela date du temps où il y avait encore des troupeaux de chèvres le long de la Meuse…

 

2333123237

 Photos © Eric Itschert

 

(1) « Allégorie, s. f. Sorte de métaphore continuée (…). Ouvrage dans lequel on représente un objet pour donner l’idée d’un autre. L’apologue et la parabole sont des espèces d’allégories. » (E.Littré et A. Beaujean, dictionnaire de la langue française) Allégorie: figure servant de comparaison pour donner l’intelligence d’un autre sens que l’on n’exprime point.

Publicités

6) La Colonne du Congrès à Bruxelles

♥ Archives – Note du 16-03-2011 

3556216632

 Photos copyright Eric Itschert

 

Continuons notre flânerie à Bruxelles. C’est le printemps, il fait beau, c’est le moment de sortir de l’atelier et de prendre l’air. J’aime ma ville, il y fait bon vivre, j’y habite depuis bien longtemps ! Elle est l’exemple type d’une convivialité possible entre personnes de toutes origines, de toutes classes sociales et de toutes cultures. N’oublions jamais que la Belgique fut une des pionnières pour réaliser l’unité de l’Europe aux richesses linguistiques et culturelles si différentes !

Un autre des symboles forts de la Belgique unie chère à mon cœur est la Colonne du Congrès. Elle a été élaborée par l’architecte Joseph Poelaert entre 1850 et 1859. Cet architecte réalisa des effets de polychromie grâce à la différence des matériaux utilisés : bronze, cuivre, pierre blanche, pierre bleue.

 

 1944029549

 

Cette colonne commémore l’œuvre constitutionnelle du Congrès National convoqué au lendemain de la Révolution de 1830. Au pied du monument brûle la flamme du soldat inconnu. Les quatre figures féminines qui entourent le socle représentent les quatre libertés garanties par la Constitution belge (1) : la liberté des cultes, la liberté d’association, la liberté de la presse et celle de l’enseignement.

 

Deux de ces libertés sont bien malmenées de nos jours, et ceci de manière fort insidieuse. La liberté de la presse est malmenée car peut-on encore parler de liberté de la presse si celle-ci se retrouve aux mains d’une minuscule oligarchie et se contente de dire ce qu’on lui dit de dire ? Et s’il n’y a presque plus de presse indépendante peut-on encore parler de démocratie ? Et que vaut la liberté de l’enseignement si on n’a plus les fonds pour enseigner ? Enfin que vaut une démocratie où l’électeur est tellement peu instruit qu’il ne réalise plus très bien les enjeux des élections ni pour qui il vote ? (2)

 

 883056904

 « La croisée des chemins »

 

(1) Notre Constitution, avant d’être salopée par des politiciens pour leur seul profit et la division du peuple, était un modèle du genre ! Elle servit de modèle à bien des nouvelles démocraties, dont la Roumanie lors de sa naissance…

(2) J’éprouve actuellement une immense tristesse face aux catastrophes que le courageux peuple japonais doit endurer, et une colère froide contre les lobbys nucléaires et leurs mensonges répétés. L’homme a la mémoire courte à l’échelle de sa propre vie, mais la radioactivité, elle, a la vie quasi illimitée à l’échelle de la vie de nos civilisations. A l’allure où nous empoisonnons nos terres depuis 1945, il n’en restera bientôt plus grand-chose pour les générations futures. J’ai toujours milité contre le nucléaire. Le nucléaire ne coûte plus rien en Belgique? C’est un mensonge régulièrement distillé par nos médias qui m’indigne. En fait nous laissons une ardoise cauchemardesque à nos enfants: le démantèlement de centrales obsolètes et la gestion des déchets que nous avons engendrés… 

 

4215471110.2

4080036127

 

 

 

 

5) Les sculptures du Jardin botanique de Bruxelles

 

3904865147

Le Jardin Botanique à Bruxelles

 

Le Jardin botanique était parsemé de sculptures réalisées par de grands artistes du 19e siècle. Des 52 sculptures en bronze installées à l’époque il n’en reste plus que 30 ! Au départ la commande fut faite aux sculpteurs Constantin Meunier et Charles Van der Stappen, qui réalisèrent les maquettes de leurs projets. Ils imaginèrent des fontaines, des candélabres et des sculptures s’inspirant de sujets animaliers, botaniques ou en référence aux sources, aux quatre saisons et aux quatre âges. Puis ils partagèrent le travail et en confièrent la réalisation aux sculpteurs en vue à l’époque : Emile Namur, Jean Hérain, Jean-Marie Gaspar, Jules Lagae, Julien Dillens, Léon Mignon, Paul Dubois, Pierre Braecke, Victor De Haen, Victor Rousseau pour en citer quelques-uns.

 

3579431641

« Le Tigre » par Jean Hérain

 

4015238057

Perroquet au sommet d’un candélabre en bronze sculpté par Victor Rousseau

 

503650684.2

« La Panthère », par Jean-Marie Gaspar (Arlon, 1861 – Uccle, 1931)

 

Commentaires 2

serait-il possible d’en savoir plus sur Jean Marie Gaspard et sa sculpture « la panthère » car pour un travail de fin d’année j’ai choise comme sculpture cette panthère-ci de Jean Marie Gaspard mais je ne trouve rien dessus …. merci bien

Écrit par : tao | 31.05.2011

Toutes mes excuses pour cette réponse tardive, mais j’ai eu des problèmes d’ordinateur. Malheureusement je ne peux pas vous aider car je n’ai pas plus d’informations sur ce sculpteur. C’est chouette de choisir un sujet pareil, mais ce n’est pas facile! Bonne journée 🙂

Écrit par : Eric | 15.06.2011

 

 

4) Le Jardin botanique de Bruxelles

50342340.2

Quelques vues du Jardin Botanique de Bruxelles…

 

C’est sous le règne de Guillaume Ier de Hollande que les grandes serres et l’orangerie du Jardin botanique de Bruxelles sont inaugurées (septembre 1829). Le Jardin botanique fut aménagé entre 1826 et 1829 par l’architecte Pierre-François Gineste. Le commanditaire en était « La Société Royale d’Horticulture des Pays-Bas », société anonyme. Le Jardin botanique se situe sur la commune de Saint-Josse-Ten-Noode. Immense autrefois, il s’étendait jusqu’au terrain où fut construit ultérieurement la première gare du Nord. Mais ensuite il fut sans cesse raboté, les grandes serres ont étés déménagées à Meise, et il ne reste plus grand-chose de la gloire d’antan. Heureusement que ce qu’il reste du site est maintenant classé. La gestion du site est opérée par la Région de Bruxelles-Capitale.

 

Le « Botanique » (bâtiment de l’orangerie, rénové par l’Atelier 20) est repris par l’administration de la Communauté française de Belgique. C’est devenu un centre culturel très vivant. L’orangerie a été construite tout en haut du jardin : elle profite ainsi de la déclivité du terrain pour orienter ses verrières vers le sud. La rotonde centrale à coupole en est un des éléments significatifs, et un portique fut construit ultérieurement (mais toujours au 19e siècle) coté rue Royale.

 

2406054371

2118110006

 

 

 

3785901698

2523563769

 

 3043170451.2

Ci-dessus et ci-bas: « Les quatre éléments »,  sculpture de Paul Dubois

159083359

 

 

 

 

3) « Le Laurier », sculpture au Jardin botanique de Bruxelles, II

 

 

1211563914

 

2509072250

 

3637225346

 

« Le Laurier », sculpture réalisée par Julien Dillens (Anvers 1849 – Saint-Gilles 1904)

Photos copyright Eric Itschert

 

Commentaires 2

Bonjour,
Ils furent la toile de fond de mes pause méridienne quand je travaillait près du Botanique et qu’il faisait soleil.
Amicalement

Écrit par : aramis-dingo | 12.02.2011

J’aime beaucoup cet endroit, je le connais depuis très longtemps 🙂 La semaine prochaine j’en montrerai encore quelque photos plus générales. Merci pour ton commentaire, cela fait toujours plaisir d’avoir une trace amicale d’un passage 🙂

Écrit par : Eric | 12.02.2011

Trés belle sculpture, trés majestueuse comme l’aigle, toujours cet volonté de l’homme de voler un jour comme les oiseaux

Écrit par : domi | 12.02.2011

Petit mot pour Domi. En effet, ce qui me frappe dans cette merveilleuse sculpture c’est l’attirance manifeste que l’homme a vers le ciel. Or dans ce jardin il y a plusieurs sculptures qui donnent le même élan, elles me font rêver d’un envol vers le ciel. Rêve de planer, que cela soit au coucher de soleil quand la lune se lève ou en plein midi. Le magnifique point de vue y est probablement aussi pour quelque-chose, même s’il a été fort abîmé urbanistiquement…. Bisous, bonne soirée 🙂

Écrit par : Eric | 12.02.2011